One Young World: paving the way for global change

     

    From October 22 to 25, 10 BRP delegates were among the 2,000 professionals attending the One Young World Summit in London, England. The conference covered topics surrounding the United Nations Sustainable Development Goals like climate change, poverty, gender equality, and other concerning issues affecting our planet and humanity.

    Our delegation returned more inspired than ever as One Young World Ambassadors, equipped with plenty of ideas and ready to do their part. We can’t wait to see where their ideas will lead, but for now, here’s a recap of their experience.

     

    Overview

    One Young World is an annual conference that gathers leaders under the age of 30 worldwide and empowers them to be the voice of change.


    “The Summit is difficult to summarize, but it’s definitely unique and life-changing. It enabled me to join forces with other young professionals and network with people who share my goals and values. It not only gave me inspiration and a clear direction, but hope for a more sustainable future.”

    - Karina Ávila, Supplier Quality Engineer in Mexico

    Connecting with people from around the globe was an enlightening experience. Our delegates got to learn from their peers and the conference speakers, and they realized how so many people want to take action and make the world a better place.

     

    Highlights

    The Summit was an incredible experience from start to finish, and it was moving to see so many people from around the globe gathered to address the world’s most pressing problems.


    “I was impressed by the caliber of speakers, and the fact that over 190 different countries were represented by young leaders.”

    - Ann Forner, Environmental Specialist in the USA


    “Seeing how people are making an impact in every part of the world not only gave me ideas, but the motivation to do my part. The socio-economic issues our world is facing and the amazing campaigns presented to us showed a real change in society.”

    - Julio Ibarra, Mechanical Engineer in Mexico


    “Now I have even more ideas that have already been applied in other industries, and I’m hopeful they can help elevate BRP’s own corporate social responsibility.”

    - Christiane Monroy, Financial Business Analyst in Mexico

     

    Key takeaways

    Some delegates experienced growth on a more personal level, while others discovered different opportunities or developed a new vision.


    “Small changes can be scaled across organizations to make big impacts.”

    - Geoffrey Villalba, Global Dealer Marketing Advisor in the USA


    “I need to be a voice for those who don’t have freedom of speech.”

    - Charles Martin, Supervisor in Canada


    “You have to put things into perspective and understand all the key elements before acting.”

    - Elke De Schoenmacker, Sales Support Coordinator in Austria


    “The resilience of human beings is inspiring, especially when they’re able to turn a negative situation into something positive.”

    - Nicolas Gorses, Virtual Reality Designer in Canada


    “More focus should be placed on soft skills to optimize performance in a modern workplace. We also need to give our employees a voice and get involved in initiatives that matter to them.”

    - Stephanie Thibaudeau, HR Business Partner in Canada

     

    Conclusion

    “Everyone has a purpose in this world, but sometimes we get so caught up in our day-to-day that we tend to overlook the needs and struggles of our communities. Beyond our daily activities, we must find a cause, motivation, something that inspires us to be active change agents.”

    - David Mora, Corporate Communications Advisor in Canada


    At BRP, we feel that our employees represent our company’s future, and that anyone with a goal can make a difference, regardless of their age, gender or role within the company. We’re thrilled to see the positive impact the One Young World Summit had on our delegates, and we can all learn from their passion and determination.

    Vicki Gray : quand le pouvoir de l'indépendance rencontre le pouvoir de la communauté

     

    Dire que Vicki Gray est une aventurière serait un euphémisme. Le sujet de notre dernier profil de la série Femmes dans l’industrie des sports motorisé a pris des risques, a visé les plus hauts sommets et est sortie des sentiers battus tout au long de sa vie d’adulte. À 19 ans, elle parcourait le Canada pour former des employés de mise en marché. À 23 ans, elle gagnait des prix pour les plus grandes augmentations de bénéfices dans les territoires de vente qu’elle gérait. Et puis, elle a tout vendu et a déménagé sur l'île caribéenne de Saint-Martin afin de rouler toute l'année et de continuer à enseigner aux autres, tout en approfondissant sa passion pour la moto.

    Une expérience canadienne unique dont nous sommes fiers


    Comme pour tous nos produits, les véhicules Can-Am ont au cœur de leur conception leurs pilotes, leurs riders. Ceux et celles qui choisissent Can-Am recherchent avant tout la liberté, qu’on poursuit seul, entre amis ou en communauté. Et surtout, on veut tous exprimer notre personnalité et notre fierté, et ça passe également par l’esthétique et la performance de notre véhicule.

    Visco-4Lok : Parfait pour des conditions plus extrêmes


    Pour ceux qui se régalent de la boue et des terrains marécageux, notre VTT Can-Am Outlander X mr est un véhicule de choix. Sa technologie Visco-Lok, qui verrouille automatiquement le différentiel avant, empêche de se retrouver coincé, même quand on est surpris par le type de boue ou par des obstacles cachés sous la surface. Avec cette audience de « mud riders » en tête, nos ingénieurs en recherche et développement ont poussé la technologie encore plus loin pour les modèles 2021.

    Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Marc-André Daunais, Chef de produit mondial, VTT, et Rémi Breton, Chef de projet VTT, pour en savoir plus sur la nouvelle technologie Visco-4Lok, qui permet maintenant de bloquer les quatre roues lorsqu’on le veut, afin d’augmenter la traction de façon significative.

    Pourquoi proposer cette nouvelle version?

    La conduite dans la boue, ou dans des conditions plus extrêmes comme la neige ou la glace, est devenue TRÈS populaire au cours des dernières années. Il y a de plus en plus de passionnés qui sont de plus en plus exigeants. En effet, on peut dire que le marché augmente d’environ 10% à chaque année. C’est un défi qui met à l’épreuve sa technique de conduite, et le secret est de continuer à avancer, ce qui demande une grande performance en traction. Le fait de pouvoir choisir de bloquer les quatre roues avec le Visco-4Lok offre des options supplémentaires aux conducteurs, au moment où ils estiment en avoir besoin. Les propriétaires d’Outlander X mr et Renegade X mr ont donc le meilleur des deux mondes. Quand ils sortent en randonnée, la fonction automatique s’ajuste aux conditions variables du sentier. Lorsqu’ils rencontrent des sections extrêmes, et ont besoin d’une traction maximale, ils activent, en appuyant sur un bouton, le verrouillage des quatre roues.

    Comment l’avez-vous développée?

    Ce genre d’amélioration implique beaucoup d’essais sur le terrain. « C’est ce qui nous permet d’optimiser toutes les facettes possibles, dont la conduite, la performance, l’activation et la désactivation du système », mentionne Rémi. En effet, pour un conducteur, il faut que ce genre de système soit facile d’utilisation pour ne pas impacter sa conduite et son expérience. On n’a pas besoin de s’arrêter pour activer le Visco-4Lok, et ça se fait avec un simple bouton – c’est donc sécuritaire à la fois pour le conducteur et la mécanique du véhicule.

    « La collaboration dans ce genre de projet est essentielle! Nous avons eu la chance de travailler avec des partenaires experts pour nous aider à choisir les concepts les plus robustes, commente Rémi. Plusieurs tests approfondis ont été faits. Après les validations sur le terrain, les données que nous avons recueillies nous ont permis de bien comprendre et d’optimiser le design et les paramètres, et nous sommes confiants que l’amélioration de ce système changera la donne pour les vrais « riders » de boue. »

    Le développement du Visco-4Lok, c’était 18 mois de travail et plus de 30 000 km de validation de différentes évolutions pour en arriver à cette version mature et robuste.

    Quelle est la différence avec le Visco-Lok initial?

    Le Visco-Lok initial est déjà super performant, mais avec cette évolution, on obtient un autre niveau de performance. La fonction de verrouillage des quatre roues du Visco-4Lok bonifie la performance pour franchir des conditions de boue encore plus extrêmes. Il n’y a donc plus aucune raison de rester pris! Nous sommes fiers de la robustesse de la technologie et des opportunités de conduite qu’elle offrira aux « riders » les plus exigeants.

    Véronique Lizotte – Une fonceuse à la recherche de l’équilibre

    Notre série occasionnelle « Les femmes dans l’industrie des sports motorisés » met en lumière nos consœurs dans tous les domaines du secteur, et à tous les niveaux. Cette fois, nous nous tournons vers l’organisation d’événements sportifs, en discutant avec une des seules femmes à la tête d’un événement de courses hivernales, et pas le moindre! Véronique Lizotte est Directrice générale du Grand-Prix de Valcourt, le plus grand événement hivernal de sports motorisés au monde, qui présente six disciplines en un week-end : motoneige et motocross sur ovale de glace, motocross et VTT sur circuit routier de glace, snocross et courses d’accélération.

    Megan Brodeur : Déterminée et sans peur


    Dans notre série Les femmes dans le secteur des sports motorisés, nous mettons en lumière les différents rôles qu’occupent les femmes, la façon dont ces rôles évoluent, et comment ces femmes y contribuent. Aujourd’hui, nous avons le plaisir de rencontrer Megan Brodeur, de Coaticook au Canada, qui est pilote de Snocross : un sport extrême de course de motoneiges, sur un circuit tout-terrain accidenté. Malgré son jeune âge – elle a 22 ans – cela fait déjà plus d’une décennie que Megan évolue dans le monde de la course. Elle est la plus jeune pilote de Snocross féminin à avoir remporté le championnat nord-américain, à l’âge de 18 ans, et depuis, elle a gagné encore trois championnats nord-américains consécutifs.

     

    Depuis 2014, BRP et Can-Am collaborent étroitement avec la Road Warrior Foundation (RWF), dont la mission est de responsabiliser d’anciens combattants en honorant leur service à travers des aventures en groupe. Nous avons discuté avec l'un des fondateurs du RWF, Craig Anders, qui nous a partagé son appréciation de ce partenariat et de sa signification pour les vétérans.

    Journée Internationale de la femme 2020

    Mars est le mois de l’histoire des femmes, l’occasion parfaite de mettre en lumière la détermination, le leadership et l’engagement des nombreuses femmes exceptionnelles qui font la différence dans notre industrie.

    Notre série Les femmes dans l’industrie des sports motorisés rassemble les portraits de 14 femmes employées, concessionnaires ou ambassadrices de BRP. Pour le 15 e article, nous avons regroupé pour vous tous les précieux conseils qu’elles nous ont partagés. Ces réflexions éclairées méritent d’être lues… et relues !

    Jan Kratky, Développeur e-Propulsion, Rotax


    Jan est responsable pour les véhicules à piles à hydrogène dans l’équipe de projet d’ingénierie avancé. Son rôle est de faire en sorte que toutes les pièces définissant un système de conduite alternatif électrique entrent en action : l’onduleur, le moteur électrique, la pile à combustible et finalement, la sécurité du véhicule. En plus, il travaille présentement sur un banc d’essai dans le but de déterminer les paramètres d’un moteur électrique et l’adapter au système de conduite.

    Alexander Burstaller, développeur propulsion électrique à BRP Rotax

     

    Le rôle d'Alexander dans le développement des véhicules électriques chez BRP est multiple. Il est responsable de l’architecture du système pour assurer la sécurité fonctionnelle, ainsi que de l’architecture et du développement des logiciels embarqués pour plusieurs modules. Avant d’être chez BRP, il travaillait pour un fabricant de groupes motopropulseurs automobiles. Il s’occupait des logiciels intégrés liés à la sécurité pour un certain nombre de projets différents.  Bien qu'il ait commencé sa carrière en architecture informatique, ses études en mécatronique (conception de systèmes électromécaniques commandés par ordinateur), spécialisée dans les circuits intégrés, l'ont lancé sur la voie de cette aventure EV.


    Qu'est-ce qui donne aux véhicules BRP des performances aussi exceptionnelles, comme pour le Rallye Dakar?

    Le cœur de tous nos véhicules est un moteur conçu par les ingénieurs de BRP-Rotax, s'appuyant sur un siècle d'expertise en constante évolution. Le Maverick X3 - notre véhicule numéro un et le véhicule de choix pour la majorité des pilotes du Rallye Dakar - ne fait pas exception. Pour en savoir plus sur les caractéristiques d’un moteur de haute performance comme pour le Maverick X3, nous avons rencontré Michael Simmer, chef de projet, développement de produits, chez BRP-Rotax. Il a dirigé le développement du groupe motopropulseur (le moteur et la transmission), y compris l'optimisation de sa fonctionnalité et de sa performance.

    Une journée typique pour Sunniva et Hilde

    Elizabeth Munguia: Une pionnière et un réel modèle


    Notre série « Les femmes dans l’industrie des sports motorisés » présente des femmes œuvrant dans différentes sphères de notre industrie. Pour cette entrevue, nous avons rencontré Elizabeth Munguia, Directrice, Qualité, à l’usine de Querétaro. Elizabeth est une pionnière en tant que toute première femme mexicaine à occuper un poste de direction chez BRP au Mexique, où le taux de femmes dans l’équipe de direction est de 10 %. Avec 145 personnes sous sa direction, incluant deux chefs de service qualité, elle est responsable d’assurer la qualité des moteurs et des pièces machinées conçues à Querétaro, tout comme les motomarines. Elizabeth a une formation en ingénierie électrique et a débuté sa carrière dans ce domaine. Elle a transféré au département qualité lorsqu’elle a déménagé à Querétaro – un pôle manufacturier – pour le travail de son mari. En 2012, son désir d’une meilleure conciliation travail-vie personnelle et de passer plus de temps avec son jeune fils et sa famille l’a menée chez BRP.

    Stephanie Hunsaker : passionnée de sports motorisés à directrice générale


    La famille de BRP ne comprend pas que ses employés, mais également ses concessionnaires et ses clients. Chez nos concessionnaires, nous voyons de plus en plus de femmes réussir en tant que femmes d’affaires et expertes en sports motorisés. Stephanie Hunsaker, directrice générale du concessionnaire ADS Motorsports au Utah, en fait partie.

    One Young World : Ouvrir la voie au changement à travers le monde


     

    Du 22 au 25 octobre, 10 délégués BRP ont fait partie des 2 000 professionnels participant au Sommet One Young World à Londres, en Angleterre. La conférence, portant principalement sur des sujets entourant les objectifs de développement durable des Nations Unies tels que le changement climatique, la pauvreté et l'égalité des sexes, fut également une occasion d’abordé des questions diverses touchant notre planète et l’humanité.

    Notre délégation est maintenant de retour et plus inspirée que jamais. C’est la tête remplie d’idées que les ambassadeurs et ambassadrices One Young World souhaitent faire leur part. Nous avons hâte de voir où leurs initiatives les mèneront, mais pour l'instant, voici un résumé de leur expérience.

    Albert D. Roc, directeur, développement - systèmes électriques


    Ayant étudier en génie électrique et électronique dans son pays natal du Royaume-Uni, Albert a poursuivi sa carrière aux États-Unis durant plusieurs années, travaillant sur des projets innovateurs pour de petites et grandes entreprises.

    André Denis, directeur - véhicules électriques



    André Denis travaille depuis longtemps chez BRP et a toujours eu un rôle de leader au sein des différentes équipes qu’il a jointes. Cela lui a permis de développer ses compétences, mais aussi de mieux comprendre l’environnement dans lequel BRP évolue.

    Aux prochaines 50 années de design et d’innovation chez BRP



    Éric Fournier, chef de service, Design industriel, Accessoires, a 22 ans d’ancienneté au sein de l’équipe de design et d’innovation BRP. C’est après avoir lu un article de magazine, paru en 1976, qui mettait en vedette la conception esthétique des Ski-Doo, qu’il a eu envie de devenir designer industriel. On pourrait donc dire que ça fait 43 ans que BRP le suit. Depuis qu’il a rejoint BRP, le domaine du design a grandement évolué : « Le monde est beaucoup plus complexe maintenant, ce qui fait que les besoins des clients changent. Cette complexité a d’ailleurs un impact sur les problématiques auxquelles nous devons faire face et sur la création de nos produits. » Avec le développement de nouvelles technologies, on voit naître de nouveaux types de designers. Lorsqu’il a terminé l’université, il n’y avait qu’une spécialisation en design industriel. Aujourd’hui, il y a la possibilité de se spécialiser comme designer en transport, en couleurs et matières ou encore en tant que designer UX – spécialiste de l’expérience utilisateur –.

    Aux prochaines 50 années de design et d’innovation chez BRP



    Guillaume Longpré, aujourd’hui Designer industriel senior, a commencé chez BRP il y a 22 ans, en tant que stagiaire. Pour lui, venir travailler est plutôt une autre manière de jouer. Tout jeune, il s’amusait à dessiner des motoneiges, et savait qu’il voulait continuer à le faire adulte. C’était donc un choix naturel que de choisir BRP comme entreprise pour venir se développer en tant que designer. Et aujourd’hui, il réussit à innover par passion pour le design et les produits, mais surtout puisqu’il a du plaisir à faire ce qu’il fait tous les jours : « Si je ne m’en viens pas jouer, je n’arrive pas à créer. Je m’en viens jouer et, tout à coup, quelque chose apparaît. C’est de la magie ! »

    Aux prochaines 50 années de design et d’innovation chez BRP



    Philippe Petit a traversé l’océan pour rejoindre BRP il y a 18 ans. Recruté dans sa France natale, il faisait alors un stage de fin d’études chez Renault, le plus gros fabricant français d’automobiles. Ce qui l’a motivé à faire le voyage au Québec, c’était nos produits. Adepte de motos en France, il voyait une foule de possibilités de s’amuser avec ces jouets pour adulte que BRP produisait. Presque deux décennies plus tard, après avoir travaillé sur de nombreux projets de concept-avancés, joué avec les moteurs hors-bord Evinrude et les motoneiges Lynx, Philippe est chargé de projets et designer industriel senior, Ski-Doo.

    Aux prochaines 50 années de design et d’innovation chez BRP



    Paola Saldierna, designer, Couleurs et matières, ne travaille que depuis quatre ans chez BRP, mais elle a déjà été impliquée dans des projets révolutionnaires. Elle a influencé les finis, les couleurs, les graphismes et les matières de produits tels le Ryker, et les véhicules électriques (VE) qui ont été dévoilés en septembre 2019. Elle puise son inspiration dans une grande variété de sources qui incluent les arts, la culture populaire et la mode, et elle surveille les tendances sociétales, culturelles, et même politiques, ainsi que dans différentes industries. Pour continuer à innover, elle croit qu’il est essentiel de se mettre dans la peau du client, pour comprendre ce dont il a besoin et voir comment améliorer son expérience. Et ce n’est pas tout : « Pour moi, avoir un but précis, savoir pourquoi je fais ceci, m’aide à trouver d’autres façons de faire. »

    Ashley Chaffin: Comment se fixer des objectifs et aider les autres — les conseils d’une pionnière de l’industrie

    Alors que la saison hivernale est officiellement lancée au Canada, il convient de poursuivre notre série sur les femmes dans l’industrie des sports motorisés en vous présentant une femme exceptionnelle pour qui la neige est source d’énergie,  Ashley Chaffin. Ambassadrice Ski-Doo et motoneigiste  hautement compétente, Ashley est le portrait de la détermination, du leadership, et de l’engagement pour l’avancement de l’industrie.

    Aux prochaines 50 années de design et d’innovation chez BRP



    Aujourd’hui chargé de projet, Couleurs et matière, Marc Pouliot a toujours été très créatif. Ce trait de caractère, qu’il qualifie d’inné, l’a amené à faire des études en design graphique. Cependant, c’est la curiosité qui, d’après lui, est la clé de la créativité continue : « On doit être prêt à fouiller, à fouiner, à aller chercher des informations, de l’inspiration, de partout, dit-il. Et je conseillerais aux jeunes d’explorer, d’essayer, de ne pas avoir peur de se salir les mains, parce que tout peut s’appliquer aux projets. »

    Iris Brown : Une chef d’équipe chevronnée, motivée par la curiosité et l’apprentissage continu



    Dans notre avant-dernier portrait de notre série mettant de l’avant les femmes dans l’industrie des sports motorisés, nous faisons connaissance avec Iris Brown, chef d’équipe dans notre usine de Valcourt. Comme les autres femmes que nous avons célébrées dans cette série, Iris est forte, déterminée, et dévouée à avoir un impact positif sur l’industrie.

    Émilie St-Laurent : à la quête de nouveaux défis



    Notre série « Les femmes dans l’industrie des sports motorisés » met en vitrine la détermination, le leadership et l’engagement que ces femmes d’exception mettent en œuvre au sein de l’industrie. Aujourd’hui, dans notre Xe portrait, nous vous présentons Émilie St-Laurent, copropriétaire du concessionnaire BRP Sports DRC dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean au Québec (Canada).

    Corry Weller: Ouvrir la voie pour les femmes pilotes de course hors-route



    Dans notre 9e portrait d’une femme exceptionnelle pour la série « Les femmes dans l’industrie des sports motorisés », nous sommes fiers de vous présenter Corry Weller, coureuse et ambassadrice pour la marque Can-Am hors-route. Cette série a pour but de souligner la détermination, le leadership et l’engagement de femmes qui ont un impact important dans le secteur des sports motorisés.

    Jodi L. Emmons : Oser se démarquer



    Pour poursuivre avec notre série « Les femmes dans les sports motorisés », nous voulions souligner la détermination et l’audace de Jodi Emmons, coordonnatrice des systèmes de fabrication pour notre site manufacturier à Sturtevant, dans le Wisconsin, aux États-Unis.

    Andrea Dominguez : Née pour être pilote de motomarines



    La période estivale provoque chez plusieurs l’envie d’aller explorer les cours d’eau qui s’offrent à nous. C’est donc très apte que notre 6e portrait de la série des « femmes dans l’industrie des sports motorisés » soit d’Andrea Dominguez, athlète, ambassadrice Sea-Doo, et propriétaire d’une école de motomarine en Colombie.

    Annie Dussault : La place de la femme se crée.



    Un 7e article de la série « Les femmes dans l’industrie des sports motorisés » mettant de l’avant la détermination, le leadership et l’engagement des plusieurs femmes d’exception qui font une différence dans cette industrie.

    Être authentique commence par l’acceptation de soi


    Que signifie être une leader authentique? Voici les trois principes clefs selon Josée Perreault, vice-présidente principale Can-Am sur route.

    Josée Perreault : Un leadership qui vise à augmenter la place des femmes dans les sports motorisés



    À l’occasion du mois de l’histoire de la femme en mars, nous sommes fiers de mettre en lumière la détermination, le leadership et l’engagement de plusieurs femmes d’exception qui font une différence dans le milieu des sports motorisés.

    Manon Pelletier : une passion sans fin




    Voici le deuxième article de notre série « Les femmes dans l’industrie des sports motorisés », une série qui veut mettre en lumière la détermination, le leadership et l’engagement de plusieurs femmes d’exception, qui font une différence dans le milieu des sports motorisés.

    Estefania Garcia : La discussion ouverte nous fera progresser



    Nous en sommes maintenant à trois portraits dans notre série « Les femmes dans l’industrie des sports motorisés », soulignant la détermination, le leadership et l’engagement de femmes exceptionnelles, qui font une différence dans ce secteur.

    Samantha Ryan : déterminée à réussir

     


    Comme nous l’avons vu au cours de notre série, être une femme dans l’industrie des sports motorisés compte son lot de défis quotidiens. Qu’est-ce qui motive donc certaines femmes à plonger dans le monde des sports motorisés pour forger leur carrière professionnelle? Pour Samantha Ryan, c’était une combinaison d’opportunité et de détermination.