radiopradiovsharetoolundohidexoxpxvc1pc2pc3pc4pc5pc6pc7pc8pc9pc0pc1vc2vc3vc4vc5vc6vc7vc8vc9vc0varrowoarrowvbackbackarrowboxpboxvcalculccheckoccheckpccheckvcerclepcerclevcheckocheckpcheckvcloseoclosepclosevquoteemailexpandviewinfolocationovalepovalev paral pinplusopluspplusvprintradioorightangleleftangledownloadspeceyeviewcreditpaymentfacebooktwitterinstagramyoutubecbackarrowoprintoshareowarningeditwrenchpinmaplocalizationchelpcalfullocvalideocclearocdeleteocaddocremoveocinfoodeletetwarningocalemptyocemailocfacebookoctwitterocfacebookpcinstagrampctwitterpcyoutubepgrid3x3twarningppdfthreesixtyarrow-blackarrow-whiteplay-btnfiltersearchextlinksquare
Retour à Les femmes dans l'industrie des sports motorisés

Jessika Häggling: une croyance en la force des femmes


Bienvenue à une nouvelle année et un nouveau profil dans notre série « Les femmes dans l’industrie des sports motorisés » ! Dans ce dernier article, nous écoutons Jessika Häggling, Gérante d’un magasin de 6000 mètres carrés à Umeå dans le nord de la Suède, qui appartient au concessionnaire multi-marques Northbike. Elle est responsable d’une équipe de 30 personnes, y compris huit vendeurs qui conseillent les clients sur les achats de Ski-Doo, de Sea-Doo, de vêtements, ainsi que de motos de marques leaders.

Après une carrière à travers l’Europe dans l’industrie du meuble où, pendant plusieurs années, elle était la seule femme lors de réunions de direction, rejoindre le secteur à prédominance masculine qui est celui des sports motorisés, ne faisait pas peur à Jessika. Elle avait toujours cru en ses propres capacités, et était arrivée à concevoir sa différence par rapport à ses collègues masculins comme son arme la plus forte. Intrigués, nous voulions en savoir plus.


Comment c’est d’être une femme dans l’industrie des sports motorisés?

J’ai toujours travaillé dans des secteurs dominés par des hommes. Le fait que j’étais différente de mes collègues m’a appris à revendiquer ma voix, à saisir chaque opportunité de prendre position, et à ne jamais accepter qu’on me traite différemment. Tôt dans ma carrière, je me suis rendue compte qu’on n’a pas besoin d’être quelqu’un d’autre pour réussir. Ce sont nos actions qui nous définissent, et mes résultats l’ont toujours prouvé.

Dans le monde de BRP, il y a beaucoup de femmes fantastiques et, de nos jours, pour la plupart, nous regardons ce que les femmes peuvent faire de leur machine et non pas si elles sont sexy en l’enfourchant. Les choses changent donc, bien que j’ai été consternée lors de ma visite à un grand salon européen l’année dernière, où la plupart des entreprises attiraient encore l’attention avec de jeunes femmes à moitié dénudées assises sur les véhicules. Pourquoi c’est toujours d’actualité, ça?

Ce qui me rend très fière dans l’industrie est le fait qu’on peut se démarquer sans commentaire. Personne va te dire, « sois belle et tais-toi ». Courser, piloter et des produits à haute performance attirent des gens hautement performants. Et on cherche donc des gagnants, quel que soit leur genre. Ce qui compte, c’est leur passion.

Ce qui m’a surprise lorsque j’ai rejoint l’industrie, et c’est encore le cas aujourd’hui, est le fait que très peu de femmes posent leur candidature pour les postes que nous avons. Les hommes postulent sans aucune expérience du secteur, avec seulement un amour des produits. Les femmes ont tendance à croire qu’elles ont besoin d’être experte dans les véhicules avant de postuler, ce qui n’est, bien entendu, aucunement vrai. Ce n’est pas une question de genre; c’est une question de la personnalité requise par le poste, et les femmes devraient toutes se le rappeler et foncer! Quand j’ai envoyé ma candidature au poste de gérante chez Northbike, c’était parce qu’ils cherchaient un leader, et j’étais convaincue d’en être un bon.


Qu’est-ce qui a changé pour les femmes et qu’est-ce qu’il reste à faire?

Je pense que cela va dans le bon sens, mais il y encore des fabricants dans l’industrie qui pensent que l’on peut intéresser les femmes à acheter simplement en faisant un véhicule rose ou en leur disant que la machine est tellement simple même une femme peut la piloter. Ce qui me rend furieuse! À mon avis, si on ne prend pas les femmes au sérieux, on risque de passer à côté de la moitié du marché mondial potentiel. Et ce serait une grossière erreur si on veut accroître notre activité

J’ai dit à tous les membres de mon équipe que la meilleure façon d’intéresser les femmes à acheter est de les respecter également. Parce que tu sais quoi? Les femmes ont aussi besoin de savoir comment est le moteur, comment la machine fonctionne dans la neige profonde, et comment est l’accélération! Et nous voulons des vêtements qui nous protègent et nous gardent au chaud, à notre taille. Nous devons rendre le même service aux femmes qu’aux hommes. Dans mon équipe, c’est une règle et non pas une recommandation. Si on s’attend à avoir des femmes dans nos magasins, on les attirera.

Les entreprises qui recrutent doivent aussi modifier leurs offres d’emploi pour attirer des gens avec la bonne énergie, qu’ils soient femmes ou hommes. S’il n’y a quasiment que des hommes dans ton équipe, il faut te poser la question, « pourquoi? », et essayer de rectifier le tir. Je pense qu’il est vraiment indispensable d’avoir un bon assortiment de personnes, de parcours et d’origines différents, afin de prendre de bonnes décisions. Réfléchissons : n’est-ce pas une bonne chose de penser autant aux femmes qu’aux hommes quand on conçoit des produits qu’on veut vendre au plus de gens possibles? Pour moi, ça va de soi.


Quel rôle joues-tu pour rendre les mondes des sports motorisés et des affaires plus attrayants aux femmes?

J’ai une énorme responsabilité en tant que l’unique femme à gérer un magasin dans ce secteur en Suède. Je dois montrer l’exemple. À mes amis, mes clients, mes collègues, mes enfants, les concurrents et nos partenaires d’affaires. Chaque client ou cliente qui entre dans notre magasin est privilégiée, et chaque membre de l’équipe est également important.

Nous avons aussi plusieurs événements spéciaux par an pour les femmes pilotes de motoneige, motomarine ou moto tout court. Pas parce que les femmes ont besoin d’informations différentes par rapport aux hommes, mais parce que les femmes en groupe peuvent être très solidaires, et c’est ce que j’adore. Dans le monde des sports motorisés, c’est une grande sororité entre femmes, et c’est une grande force. Je mobilise cette force pour faire parler de notre magasin et attirer plus de clientes, plus de femmes pilotes et, en fin de compte, plus de valeur ajoutée pour notre marque.

Mon conseil aux femmes en général est… Vas-y! Prends le taureau par les cornes! Si tu vois un poste qui te plaît, postule! Si tu n’oses jamais, tu passeras à côté de plein d’opportunités dans la vie. si tu commences un nouveau travail avec une attitude confiante et curieuse, tu verras que les gens seront ravis de te montrer. Je ne savais pas grand’ chose des motos, motoneiges ou motomarines avant d’accepter cet emploi il y a quatre ans. Aujourd’hui, j’adore chaque minute de chaque jour, et j’ai appris tellement de choses que je n’aurais jamais pensé apprendre.

Notre devise chez Northbike est « Rêvez-le. Vivez-le. » Et je n’accepterais jamais rien de moins.
 

« Tu n’as pas besoin d’être quelqu’un d’autre pour réussir. Ce sont tes actions qui te définissent. »