radiopradiovsharetoolundohidexoxpxvc1pc2pc3pc4pc5pc6pc7pc8pc9pc0pc1vc2vc3vc4vc5vc6vc7vc8vc9vc0varrowoarrowvbackbackarrowboxpboxvcalculccheckoccheckpccheckvcerclepcerclevcheckocheckpcheckvcloseoclosepclosevquoteemailexpandviewinfolocationovalepovalev paral pinplusopluspplusvprintradioorightangleleftangledownloadspeceyeviewcreditpaymentfacebooktwitterinstagramyoutubecbackarrowoprintoshareowarningeditwrenchpinmaplocalizationchelpcalfullocvalideocclearocdeleteocaddocremoveocinfoodeletetwarningocalemptyocemailocfacebookoctwitterocfacebookpcinstagrampctwitterpcyoutubepgrid3x3twarningppdfthreesixtyarrow-blackarrow-whiteplay-btnfiltersearchextlinksquare
Retour à Blog

Aux prochaines 50 années de design et d’innovation chez BRP



Éric Fournier, chef de service, Design industriel, Accessoires, a 22 ans d’ancienneté au sein de l’équipe de design et d’innovation BRP. C’est après avoir lu un article de magazine, paru en 1976, qui mettait en vedette la conception esthétique des Ski-Doo, qu’il a eu envie de devenir designer industriel. On pourrait donc dire que ça fait 43 ans que BRP le suit. Depuis qu’il a rejoint BRP, le domaine du design a grandement évolué : « Le monde est beaucoup plus complexe maintenant, ce qui fait que les besoins des clients changent. Cette complexité a d’ailleurs un impact sur les problématiques auxquelles nous devons faire face et sur la création de nos produits. » Avec le développement de nouvelles technologies, on voit naître de nouveaux types de designers. Lorsqu’il a terminé l’université, il n’y avait qu’une spécialisation en design industriel. Aujourd’hui, il y a la possibilité de se spécialiser comme designer en transport, en couleurs et matières ou encore en tant que designer UX – spécialiste de l’expérience utilisateur –.

Éric estime que les 50 prochaines années ne seront qu’une continuation de cette fragmentation du métier de designer. On devrait voir apparaitre des spécialisations de plus en plus pointues afin de répondre aux nouvelles réalités du marché et aux défis comme le développement durable. C’est pour cela qu’il conseillerait aux jeunes designers de rester adaptables, de développer des compétences complémentaires et d’élargir leur vision. Le point de départ de cette vision devrait être l’usager : « C’est en regardant comment l’usager interagit avec le produit et son environnement, qu’on peut faire une grande différence par rapport à ce qui existe déjà. Si on ne regarde que ce que font les compétiteurs, on ne fera qu’améliorer le produit existant. Il faut aller vers l’utilisateur pour voir plus loin et innover. »  

C’est le genre de conseils qu’Éric donne à ceux qui souhaitent faire carrière en design. Il croit d’ailleurs que nous pouvons tirer avantage de ce contraste entre les anciennes et les nouvelles visions. C’est ce qui a fait le succès de BRP au cours des dernières années. En travaillant étroitement ensemble, les designers de BRP confrontent leurs perspectives et rejettent toute complaisance. Et c’est ainsi qu’ils continueront à innover dans les années à venir.