radiopradiovsharetoolundohidexoxpxvc1pc2pc3pc4pc5pc6pc7pc8pc9pc0pc1vc2vc3vc4vc5vc6vc7vc8vc9vc0varrowoarrowvbackbackarrowboxpboxvcalculccheckoccheckpccheckvcerclepcerclevcheckocheckpcheckvcloseoclosepclosevquoteemailexpandviewinfolocationovalepovalev paral pinplusopluspplusvprintradioorightangleleftangledownloadspeceyeviewcreditpaymentfacebooktwitterinstagramyoutubecbackarrowoprintoshareowarningeditwrenchpinmaplocalizationchelpcalfullocvalideocclearocdeleteocaddocremoveocinfoodeletetwarningocalemptyocemailocfacebookoctwitterocfacebookpcinstagrampctwitterpcyoutubepgrid3x3twarningppdfthreesixtyarrow-blackarrow-whiteplay-btnfiltersearchextlinksquare
Retour à Blog

Josée Perreault : Un leadership qui vise à augmenter la place des femmes dans les sports motorisés



À l’occasion du mois de l’histoire de la femme en mars, nous sommes fiers de mettre en lumière la détermination, le leadership et l’engagement de plusieurs femmes d’exception qui font une différence dans le milieu des sports motorisés.

Dans ce premier article d’une série de 12, nous vous présentons Josée Perreault. Aujourd’hui vice-présidente principale, Can-Am sur route, Josée a bâti son expertise à l’international durant plus de 25 ans. Détenant un baccalauréat en urbanisme de l’Université de Montréal et une maîtrise en administration des affaires de l’Université Concordia, Josée a su faire son chemin dans de grandes multinationales grâce à son leadership, son sens de l’éthique et son expertise. Après 23 ans chez Oakley, où elle termina son parcours comme première vice-présidente, Affaires mondiales, Josée est arrivée chez nous en 2016, prête à relever de nouveaux défis.

Nous nous sommes entretenus avec Josée pour en apprendre davantage sur sa vision du rôle de la femme dans le milieu des affaires.

En quoi les choses ont-elles changé pour les femmes depuis ton entrée sur le marché du travail ?

Je remarque une plus grande conscientisation de l’égalité des genres dans le domaine de l’emploi. Cela est dû en grande partie aux lois qui ont été mises en place afin d’assurer et d’accélérer l’équité entre les sexes. Et je trouve que c’est important. Les lois sont des accélérateurs pour donner une chance aux femmes. Les femmes, tout comme les minorités, ont besoin de ces activateurs, d’après moi. Ce qui importe c’est la qualité du talent, et ce sont les compétences et l’expertise qu’on doit évaluer en premier lorsqu’on recrute, peu importe le domaine. Les lois aident à se concentrer sur ces faits.


« Si tu es compétente, tout le monde va te respecter. »


Comment c’est d’être une femme dans l’industrie des sports motorisés?

C’est certain que les hommes y sont beaucoup plus présents, autant sur le plan du travail que sur le plan de la pratique de ces sports. Les consommatrices sont effectivement bien plus rares que les consommateurs. Cette réalité n’affecte tout de même pas le rôle professionnel des femmes dans l’industrie. Si tu es compétente, tout le monde va te respecter. Je crois, plutôt, que le défi des femmes, pour cette industrie, est d’augmenter le nombre d’utilisatrices de véhicules motorisés. C’est d’ailleurs le défi que je me donne avec Can-Am sur route.

Que fais-tu pour promouvoir les femmes dans ton industrie?

Je crois fermement qu’en tant que femmes, nous nous devons de nous entraider. C’est pourquoi, chaque jour, j’encourage les femmes de mon entourage à s’assumer, à prendre la parole et à se faire confiance. L’authenticité est une force importante qui permet à chacune d’entre nous de se faire respecter, de surmonter les mentalités désuètes, et de gravir les échelons.

Je me vois donc comme un mentor. En tant que vice-présidente principale, mon rôle est d’aider les femmes à être qui elles sont, pour étouffer ce sentiment de l’imposteur qui est parfois encore présent.

Quelle est ta vision de l’avenir ?

Je crois que l’avenir ne peut qu’être positif. Grâce à une plus grande sensibilisation de l’égalité des genres, le monde des affaires prend la bonne direction. Avec les nouvelles générations, les mentalités vont évoluer. Cependant, il faut continuer à s’entraider entres femmes pour gagner en confiance et prendre la place qui nous revient.