BRP SOULIGNE LES 30 ANS DES MOTEURS DE KART ROTAX PAR UNE PREMIÈRE MONDIALE!

Valcourt (Québec), le 7 juin 2013– BRP (TSX:DOO) soulignera cette année le 30e anniversaire des moteurs de kart Rotax en organisant, pour la première fois de son histoire, la grande finale du Challenge Rotax MAX en Amérique du Nord. En effet, les épreuves de la grande finale 2013 se tiendront du 13 au 16 novembre à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Ce sera non seulement une première mondiale, mais aussi un tout nouveau chapitre pour le Challenge Rotax MAX qui en est maintenant à sa 14e année. Quelque 300 participants y sont attendus.

« C’est la performance et la passion qui nous inspirent et nous animent depuis 30 ans, affirme Gerd Ohrnberger, vice-président et directeur général de la division Ingénierie des produits et Opérations manufacturières de BRP. Il en résulte des technologies novatrices permettant d’atteindre des performances inégalées. »

Les moteurs Rotax sont passés à l’histoire en tant que pièces maîtresses de véhicules légendaires pour sports motorisés et ont redéfini les normes de l’industrie grâce à leur haute efficacité énergétique et leurs faibles émissions. Ce sont d’ailleurs les moteurs utilisés pendant la grande finale du Challenge Rotax MAX, une compétition internationale de karting organisée par BRP et qui oppose des pilotes de 13 ans et plus cherchant à acquérir de l’expérience sur le circuit. Les moteurs Rotax, qui propulsent l’univers des sports motorisés depuis 30 ans déjà, allient toujours émotions et performance pour créer une expérience tout à fait unique.

Avec plus de 75 000 moteurs Rotax MAX vendus en 15 ans, BRP s’est établie comme chef de file mondial dans le milieu du karting. Le Challenge Rotax MAX est la compétition de karting qui connaît la croissance la plus rapide et la plus importante au monde actuellement, comptant plus de 15 000 pilotes actifs dans plus de 50 pays.

Le vendredi 7 juin en après-midi, venez rencontrer deux anciens champions du monde du Challenge Rotax MAX, Pier-Luc Ouellette (2011) et Ben Cooper (2012), au stand de BRP, près de la passerelle du Cosmos, à l’occasion du Grand Prix Formule 1 du Canada de Montréal.

À propos de BRP

BRP est un chef de file mondial dans la conception, le développement, la fabrication, la distribution et la commercialisation de véhicules pour sports motorisés. Distribuée dans 105 pays, sa gamme de marques et de produits comprend : les motoneiges Ski-Doo et Lynx, les motomarines Sea-Doo, les véhicules tout-terrains et les véhicules côte à côte Can-Am, les roadsters Spyder, les moteurs hors-bord Evinrude et les systèmes de propulsion Rotax. BRP emploie environ 6 800 personnes à travers le monde.

Fiche de renseignements: Le karting selon BRP

BRP s’est véritablement lancée dans le monde du karting dans les années 1980, en produisant dans son usine autrichienne son tout premier moteur haute performance, un moteur Rotax de 100 cc pour courses de karting. L’expertise de BRP en matière de conception de moteurs deux-temps haute performance a rapidement permis aux moteurs Rotax de dominer le marché des sports de karting et de remporter l’or aux épreuves nationales et internationales de la Commission internationale de karting (CIK).

Lors du Championnat du monde de karting de 1988, les moteurs Rotax se sont emparés de neuf des dix premières positions. Plusieurs des meilleurs pilotes de F1 actuels ont entrepris leur carrière sur le circuit de karting avec des moteurs Rotax, y compris Kimi Räikkönen (Lotus), Jenson Button (McLaren), Giorgio Pantano, Anthony Davidson et Robert Kubica. Mentionnons aussi Esteban Gutierrez (Sauber),  l’une des recrues en Formule 1 en 2013, qui a récemment participé aux courses du Challenge Rotax MAX.

En 1997, BRP a lancé le moteur de kart Rotax 125 MAX, haussant la barre de par sa fiabilité et sa convivialité, et se distinguant de la concurrence grâce à ses faibles émissions de carburant. En 2000, les premières trousses de conversion ont fait leur apparition sur le marché, permettant ainsi aux pilotes de kart d’acheter un moteur facilement modifiable selon l’évolution de leurs capacités tout au long de leur carrière. Le prix du moteur rendait le karting accessible à un plus grand bassin de pilotes amateurs.

En 2002, dans l’esprit de son engagement à créer des produits à la fois révolutionnaires et faciles d’entretien, BRP a lancé le moteur 125 MAX DD2, un moteur à prise directe (sans chaîne) combiné à une transmission deux vitesses (actionnée par un levier de vitesses sur le volant).

Malgré ces progrès excitants, le moteur MAX de 125 cc n’a pas pu s’inscrire dans la catégorie « 100 cc » du Championnat du monde de karting. C’est pourquoi, en 1999, BRP a lancé une compétition mettant de l’avant sa propre technologie et ses propres règles : le Challenge Rotax MAX. La première grande finale de cet événement a eu lieu en 2000.

GRANDE FINALE DU CHALLENGE ROTAX MAX

Lancé en 1999 comme « terrain de jeu » pour les ambitieux pilotes de kart de loisir, le Challenge Rotax MAX est maintenant l’événement de karting professionnel le plus prestigieux au monde. Tenue annuellement, la grande finale constitue un moment fort de la saison de course. Elle attire des pilotes de partout dans le monde, dont le meilleur s’y voit couronné. S’inscrivant dans le Challenge Rotax MAX, la grande finale a toujours gagné en importance, année après année.

Faisons un retour sur le passé…

La première édition de la grande finale a eu lieu en 2000, sur l’île de Puerto Rico, où 66 pilotes de catégorie « 125 MAX » de 19 pays se sont disputé les honneurs. En 2001, les finalistes ont été invités en Malaisie, où 68 pilotes provenant de 29 pays ont couru pour le titre de « champion du monde » dans la catégorie « 125 MAX ». En 2002, des pilotes de 33 pays ont tenté d’obtenir l’or à la grande finale tenue en Afrique du Sud. C’est en 2003, en Égypte, qu’a été introduite la catégorie « 125 Junior MAX ».

La même année, l’entreprise a collaboré avec un fabricant de châssis pour offrir des karts comparables aux compétiteurs. Les pilotes de la catégorie junior ont utilisé une seule marque de châssis, fourni par CRG, tandis que les pilotes plus expérimentés ont utilisé leur châssis privé. Cette transition a fait grimper le nombre de participants à près d’une centaine, participants qui représentaient près d’une quarantaine de pays.

En 2004, l’île volcanique de Lanzarote, en Espagne, a accueilli la cinquième édition de la grande finale. Pour la première fois, tous les compétiteurs conduisaient un véhicule muni du même châssis, fourni par CRG (pour la catégorie « 125 Junior MAX ») ou par BRP (pour la catégorie « 125 MAX »). L’année suivante, en Malaisie, la grande finale de 2005 comportait trois catégories, soit « 125 Junior MAX », « 125 MAX » et « 125 MAX DD2 ». L’événement a attiré 140 pilotes de 43 pays ainsi que Swiss Hutless, un nouveau commanditaire suisse qui a fourni 55 châssis de course pour la catégorie « 125 Junior MAX ». De plus, BRP a dévoilé les pneus MOJO nouvellement conçus pour cette plateforme internationale.

C’est sur le littoral pluvieux de Viana do Castelo, au Portugal, qu’a été organisée l’édition 2006 de la grande finale. L’événement a battu un record de participation avec 186 pilotes provenant de près de 50 pays. L’édition 2007, tenue à Al Ain aux Émirats arabes unis, a elle aussi été mémorable : 216 pilotes venus de plus de 50 pays des cinq continents ont tenté de remporter la victoire dans les catégories « 125 Junior MAX », « 125 MAX » et « 125 MAX DD2 » à l’aide de châssis signés CRG et INTREPID, deux des fabricants de châssis européens les plus prestigieux.

La plus grande compétition de karting au monde s’est encore une fois retrouvée en sol européen lorsque l’Italie – que certains appellent la patrie du karting – a accueilli la grande finale de 2008. C’est la ville égyptienne de Charm el-Cheikh qui a organisé la grande finale de 2009, marquant le dixième anniversaire du Challenge Rotax MAX. Les châssis étaient fournis par les fabricants Maranello et CRG, et les pneus MOJO, par le fabricant allemand Heidenau. Des partenaires comme Dellorto et Kart Care ont également contribué à l’énorme succès de l’événement.

En2010, la grande finale est revenue au circuit La Conca, en Italie. Pour la première fois, elle comportait quatre catégories, et le nombre de pilotes a dépassé les 250. L’introduction de la nouvelle catégorie, « 125 MAX DD2 MASTERS », a permis à 36 autres pilotes de plus de 32 ans de participer à la plus grande compétition de karting au monde. Le fabricant français SODIKART a fourni les châssis de la catégorie « 125 Junior MAX », et le fabricant italien CRG, les châssis des catégories « 125 MAX » et « 125 MAX DD2 ». C’est du fabricant Haase, aussi italien, que provenaient les châssis de la catégorie « 125 MAX DD2 MASTERS ».

En 2011, la grande finale a fait un retour à Al Ain, sur le circuit Al Ain Raceway. Quelque 264 pilotes provenant d’environ 60 pays ont couru dans quatre catégories. Après l’épisode humide de 2006 dans le nord du Portugal, la grande finale de 2012 s’est déplacée vers l’extrémité sud du pays, sur le circuit du Kartodromo Internacional do Algarve, près de la ville de Portimão. Comprenant encore quatre catégories, l’événement a connu une participation impressionnante, avec 276 pilotes venus d’une soixantaine de pays. Les châssis de la catégorie « 125 Junior MAX » provenaient de Birel, et ceux de la catégorie « 125 MAX », de SODIKART. Les fabricants allemands MACH1 et Haase ont fourni les châssis des catégories « 125 MAX DD2 » et « 125 MAX DD2 MASTERS », respectivement.

www.brp.com

Sea-Doo, Ski-Doo, Lynx, Evinrude, Can-Am, Spyder, Rotax et le logo BRP sont des marques de commerce de Bombardier Produits Récréatifs inc. (filiale de BRP Inc.) ou de ses sociétés affiliées.

-30-

Renseignements
Johanne Denault
Chef de service, Communications d’entreprise
BRP
450-532-5173
johanne.denault@brp.com